Tant dans son contenu que par le déroulement envisagé, cette formation est tout à fait distincte de celle intitulée (S1) : « Présider le CSE – points de vigilance ».

Dans quels cas envisager cette formation ?

Lorsqu’un(e) président(e) anime depuis peu un CSE, lorsqu’il(elle) est confronté(e) à des difficultés particulières tenant par exemple à la nécessité de réagir à des interlocuteurs difficiles ou au fait d’animer l’instance dans un contexte de crise économique et sociale, il peut lui être très utile d’être accompagné(e) par un intervenant qui, outre l’expertise juridique d’un avocat, a l’expérience de la gestion de situations difficiles en tant que DRH.

Particularités de cette formation :

Il s’agit alors d’une mission qui s’apparente à du coaching, si l’on entend cette notion comme un processus d’accompagnement permettant au coaché d’optimiser ses points forts, d’évacuer les freins à son développement, de faire émerger ou d’acquérir de nouvelles compétences et de mettre en œuvre des actions assorties d’indicateurs en vue de l’atteinte de l’objectif.

Cette formation est conçue uniquement en INTRA entreprise pour une seule personne.

Elle n’est nullement redondante mais au contraire complémentaire avec la mission de conseil juridique assurée par le Conseil habituel de l’entreprise. Il s’agit en effet essentiellement de définir et de mettre en œuvre les attitudes et comportements appropriés pour une présidence de CSE à la fois plus sereine et plus efficace.

  • Permettre à chaque président(e) de CSE de s’affirmer pleinement dans l’animation et la présidence du CSE
  • Contribuer à la mise en place ou à l’entretien d’un dialogue social de qualité dans l’entreprise.

Prérequis : être conduit à présider le CSE à court terme.

Cette formation s’adresse à :

  • Tout responsable ayant déjà une pratique de quelques réunions de CSE et éprouve le besoin d’être accompagné(e)
  • Tout dirigeant d’entreprise, d’établissement ou de centre de profit qui préside le CSE    
  • DRH et RRH
  1. PREALABLE: procéder à un état des lieux du contexte des relations sociales, des objectifs et attentes du(de la) participant(e)
    • Avant de débuter la formation-accompagnement d’un président de CSE proprement dite, il est nécessaire de procéder à un état des lieux à la fois des caractéristiques des relations sociales au sein de l’entreprise et des attentes et objectifs du (de la) participant(e) ;
    • Concrètement, un ou deux entretiens et un échange de documents (procès-verbaux de CSE, supports de consultation, échanges de courriers entre élus et président etc.) de 2 à 4 heures est nécessaire ;
    • L’objectif de cette première analyse est de définir une « feuille de route » comportant des objectifs et, si possible, des indicateurs à mettre en place.
  2. Mettre en œuvre une formation-accompagnement
    • A partir de la feuille de route précédemment évoquée :
    • Identifier à l’occasion de chaque réunion du CSE les points les plus délicats à aborder, la posture à adopter
    • Préparer spécifiquement la stratégie et les comportements à mettre en œuvre face à des difficultés prévisibles telles que :
    • Remédier aux difficultés pour obtenir des PV du secrétaire en temps et en heure 
    • Réagir de manière appropriée en cas de réunions très longues, de tensions très fortes, voire d’injures lors de réunions du CSE
    • Conduire les débats et obtenir un avis formalisé lors d’une procédure de consultation. Exemples d’objectifs :
      • « comment m’affirmer comme président(e), en l’absence du président de l’entreprise ?»
      • « à quel type de réactions peut-on s’attendre de la part de certains élus ?»
    • Echanger avec l’intervenant pour répondre à toute interrogation, AVANT et APRES (et parfois PENDANT, si une suspension de séance est nécessaire) toute réunion du CSE
    • Etablir un véritable plan d’action pour aborder de manière optimale des réunions délicates
  • Formation individuelle propice à un échange approfondi sur les difficultés à surmonter d’après une analyse des pratiques et sujets de préoccupation dominants ;
  • Modalités très souples (entretiens sur site ou à distance) : pas de déplacement à prévoir pour le(la) participant(e) ;
  • Des modalités pédagogiques variées : élaboration d’argumentaires, analyse de l’attitude des acteurs, jeux de rôle etc.

Cette formation a déjà été animée avec succès pour des présidents de CSE

Durée :

  • 2 à 4 heures pour la phase préalable (hors convention de formation)
  • Formation-accompagnement proprement dite :
    • a priori (chaque cas est particulier !) 1 h à 2 h d’entretien et/ou visioconférence une semaine à 10 jours avant la date de la réunion mensuelle ou bimensuelle du CSE ; une séance de suivi de la réunion peut s’envisager ;
    • pendant 6 mois à un an.

Dates et lieux en INTRA entreprise :

  • A distance ou dans les locaux de l’entreprise
  • En salle de réunion extérieure

Prix :

  • Facturation au temps passé pour la phase d’état des lieux préalable selon un taux horaire de 192 € HT ;
  • Facturation au temps passé selon le taux horaire de 192 € nets de TVA pour la formation-accompagnement proprement dite.